Tout savoir sur les bureaux d’études techniques

Tout savoir sur les bureaux d’études techniques

20 mars 2018
|
0 Commentaires
|

On entend souvent parler des bureaux d’études techniques sans bien savoir quel rôle jouent ces sociétés de conseil. Découvrons ensemble à travers ces quelques lignes, en quoi consiste leur métier.

Que font les bureaux d’études techniques

Il s’agit de sociétés publiques ou privées, indépendantes ou intégrées au sein d’un département d’une entreprise. Composées d’ingénieurs et de techniciens dont le métier est de réaliser des prestations d’études. Les domaines sont extrêmement variés :

– Le bâtiment ;

– La mécanique générale ;

– L’environnement ;

– L’électronique ;

– L’acoustique et vibration ;

– Etc.

La quasi-totalité des bureaux d’études ne livrent pas le produit final, mais interviennent en amont afin d’effectuer les recommandations préalables à la conception d’un nouveau produit (1). Par ailleurs, ils interviennent également en aval afin de vérifier la qualité du produit livré.

Avec plus de 25 années d’expérience, le bureau d’études technique Drimex a fait du domaine de la mécanique général sa spécialité.

Le choix des bonnes données d’entrée

De manière générale, il est toujours préférable de connaitre la finalité du produit et les quantités nécessaires. C’est en connaissant ces 2 paramètres, que la personne en charge du développement va pouvoir effectuer le rétro-processus de développement. En partant de l’objectif final, on en déduit toutes les étapes nécessaires à la concrétisation de ce dernier. Cette méthode permet, entre autre, de :

– Sélectionner le(s) matériau(x) adéquat(s) ;

– Appliquer ou non un traitement de surface ;

– Trouver la méthode de fabrication qui permet la mise en forme du ou des matériaux ;

– Dimensionner la pièce ;

– Etc.

L’élément clé de tout projet reste le choix du matériau. Cela impacte le dimensionnement, la méthode de fabrication et plus généralement le coût global du projet.

Il est rare qu’il n’existe qu’une seule et unique solution pour atteindre l’objectif final. De nombreux chemins sont possibles pour parvenir à la même finalité. Le bureau d’études doit être en mesure de présenter les avantages et inconvénients de chacun d’entre eux. Le choix final sera fait par le client en fonction de ses stratégies :

– Financière àLe moins coûteux ;

– Environnementale à Le plus respectueux de l’environnement ;

– Marketing à Son image de marque (production Française par exemple).

– Etc.

bureau d'études drimex

En quoi le bureau d’études techniques Drimex est-il différent ?

Comme nous le disions au début de cet article, les bureaux d’études se cantonnent à fournir une liste de recommandations et les résultats des calculs le cas échéant. Le client doit alors trouver de lui-même des entreprises qui réaliseront ses produits.

Le bureau d’études Drimex quant à lui, vous propose un service complet. L’étude technique correspond à la phase initiale du projet qui garantit une réalisation dans les meilleures conditions. Elle s’intègre dans le processus global mais n’est pas le but final du projet.

A l’issu, le client se retrouvera avec un dossier de conception détaillé et, s’il le souhaite, les produits finaux lui seront délivrés sans faire appel à un autre interlocuteur.

Exemple de cas concret

Une société souhaite développer un étui de protection pour un appareil électronique embarqué. Ce dernier sera mis en place par l’utilisateur à la manière d’une chaussette. Les contraintes principales à respecter sont les suivantes :

– Permettre une étanchéité parfaite

– Résister à l’environnement de travail

– Résister aux contraintes mécaniques lors du montage ;

– Etre translucide ;

Quantité souhaitée : 3000 unités/an avec un prix cible de 1.5€/unité. Le client pense utiliser du Silicone pour cette pièce mais reste ouvert quant à l’utilisation d’un autre matériau qui rentre dans les critères.

Étape 1 : Modélisation de l’étui 

Une ébauche de modélisation 3D de la pièce est nécessaire pour permettre au client d’apprécier le design général. Grâce à ce premier fichier, nous pouvons avoir une idée des dimensions et du volume général de la pièce. Cela permet en plus, d’effectuer quelques travaux de dimensionnement.

Le client peut ainsi faire son retour sur les retouches nécessaires si besoin, jusqu’à l’obtention d’un modèle 3D correspondant à ses attentes.

Étape 2 : Réalisation d’une maquette par impression 3D

Grâce à l’impression 3D, une maquette est réalisée en quelques heures. Le client peut, à moindre coût, valider le design général de la pièce. Attention, le matériau est rarement celui qui sera utilisé au final.

Étape 3 : Choix du processus d’obtention des pièces (coût de mise en production)

Sur la base du modèle 3D, il est plus aisé de discuter des techniques envisageables (notamment au niveau des sur ou sous-épaisseurs locales avec l’ajout d’un logo par exemple). De plus, sans ce fichier 3D, il est impossible d’évaluer le coût de mise en production.

Il arrive souvent que le choix du matériau se fasse à cette étape. Il s’est avéré que dans notre cas, que le silicone n’était pas compétitif d’un point de vue économique. Nous avons préféré l’utilisation d’un TPE.

Par conséquent, en prenant en compte la géométrie de la pièce, la quantité souhaitée et le prix unitaire cible de 1.5€, l’injection plastique en TPE a été le meilleur candidat.

En général, nous recommandons à nos clients de réaliser un prototype de la pièce en coulée sous vide (2). Cette méthode permet notamment l’utilisation du matériau final. On s’assure ainsi que la pièce remplie l’intégralité des contraintes du cahier des charges avant de passer à une production série beaucoup plus coûteuse.

Étape 4 : Réalisation d’un prototype en coulée sous vide

En quelques jours et à moindre coût, le client se retrouve avec un prototype fonctionnel entre les mains qu’il pourra alors tester en condition.

Étape 5 : Réalisation des 3000 unités

Dans cette étape finale, l’outillage nécessaire à la fabrication est réalisé (notamment le moule), puis les 3000 pièces sont injectées dans la foulée. Un contrôle qualité est effectué avant l’envoie des pièces au client.

 

A travers cet exemple de cas, nous espérons vous apporter une meilleure compréhension de notre travail quotidien. Chaque projet nécessite une expertise différente. Les étapes ou les méthodes de travail ne sont pas figées et peuvent varier d’un projet à l’autre.

 

(1) Le terme « produit » regroupe tous les livrables possibles qu’un bureau d’études peut fournir.

(2) Attention, il peut arriver qu’une pièce soit réalisable en coulée sous vide, mais pas en injection. Il faut tout d’abord s’assurer que l’injection est possible avant de proposer la coulée sous vide.