Métiers de l’industrie : zoom sur le métier d’ajusteur

Métiers de l’industrie : zoom sur le métier d’ajusteur

11 septembre 2017
|
0 Commentaires
|

Dans l’industrie, on sollicite fréquemment les compétences de l’ajusteur. Il travaille sur la conception de pièces qui s’incluent dans un ensemble mécanique ou automatisé : c’est lui qui fabrique le tout et réalise l’assemblage. Les atouts recherchés pour exercer ce métier sont l’habileté, la rigueur et la passion pour la technique.

Le travail d’ajusteur au quotidien

L’ajusteur, selon les circonstances, peut travailler dans un atelier ou sur des chantiers. Très souvent, il collabore avec une équipe entière dans la construction navale, le ferroviaire, l’aéronautique, la maintenance et l’entretien ou la mécanique.

Au sein de la chaîne de production, l’ajusteur-monteur s’occupe de la réception des différentes pièces. Il met en place toutes les adaptations nécessaires pour former un ensemble cohérent. Il vérifie que tous les éléments sont conformes aux exigences et rectifie les éventuels défauts, en limant ou perçant avec des machines spécifiques. Une fois l’assemblage terminé, il s’assure de son bon fonctionnement et réalise les dernières mises au point.

Au quotidien, l’ajusteur peut être amené à utiliser des outils à main comme la lime ou le grattoir. Il doit également maîtriser des machines-outils, à l’image de la rôdeuse ou de la perceuse.

métier ajusteur

 

Les qualités et compétences requises

Les compétences inhérentes au métier d’ajusteur sont les suivantes : savoir lire un plan, être en mesure de bien choisir son outillage, maîtriser les machines-outils, usiner différents types de pièces et mobiliser correctement les instruments de mesure. Parfois, ce professionnel doit lire et comprendre des documentations très techniques en anglais : il doit être qualifié pour assumer ce travail.

D’une façon générale, les ajusteurs doivent être des personnes précises et douées avec leurs mains, avec « le compas dans l’œil » ! Une grande rigueur est nécessaire pour concevoir des ensembles parfaits, sans aucune erreur. La maîtrise de l’anglais et de bonnes capacités de compréhension sont autant de critères indispensables à réunir, notamment quand il faut lire des plans en anglais. Enfin, l’ajusteur doit être très autonome et logique.

Plus tard, l’ajusteur peut prétendre à différentes évolutions professionnelles, afin de devenir chef d’atelier, chef d’équipe ou encore technicien usinage.